dimanche 15 mars 2015

RENCONTRE CHALEUREUSE AVEC LES CANDIDATS FDG DE PERIGUEUX...! de Brigitte Pascall (PG Paris )

Quand on rencontre une camarade du Parti de Gauche de Paris dans les rues du Marché à Périgueux, Brigitte Pascall, Voila un article qu'elle poste sur son Facebook et avec son accord je vous le partage!



Me promenant dans la rue Limogeanne de Périgueux, j'ai rencontré les deux candidats FDG, qui distribuaient des tracts, en vue du premier tour dans quinze jours. Nous avons aussitôt discuté et sympathisé : d'abord, avec Nadja MARTINEZ, 37 ans, intérimaire, laqueur décoratrice et comptable. Ce qui lui tient à coeur : la culture et l'économie. Puis, Sébastien SALON, 33 ans, qui se veut aux côtés des cheminots en grève et des habitants expulsés du quartier du Gour de l'Arche, les barres de Saltgourde.

Voilà pourquoi le tract qu'ils m'ont remis, expose en grand ces deux problèmes de fond :
1°)- ARRETER L' HEMORRAGIE D' EMPLOIS : la SNCF prévoit de supprimer de nombreux emplois locaux. De plus, l'agglomération de Périgueux a déjà perdu 300 emplois industriels en trois ans : MORY-DUCROS, ISOA...
2°)-REVOIR TOTALEMENT LE PROJET D' EXPULSION des habitants attaché à la démolition des barres du quartier de la Saltgourde : projet, qui est totalement une aberration, car il met en péril les commerces, les écoles du quartier...
3°)-REFUS D' ADHERER AU TAFTA, le traité transatlantique ouvrant les portes au libéralisme le plus sauvage...!
En résumé un tract de très grande qualité qui réchauffe le coeur. Comme écrivait hier Liliane, qui a rencontré également les candidats FDG de son petit village près de Tarbes, à discuter avec les candidats FDG, lire leur tract, on ressent beaucoup de fraternité et d' espoir, devant cette énergie d' insectes à survivre, vivre et militer : Ce qui n'a rien de péjoratif, bien au contraire... ! Nous sommes toutes et tous des insectes militants, avec un courage, une détermination immense, pour faire advenir, populariser, imposer, nos idées en faveur d'un Peuple français, malheureusement aujourd'hui complètement à la dérive, faute d'argent et d'emploi, et qui n'accède jamais, lui et ses problèmes, dans la bulle médiatique des sujets dont on parle, dans les télévisions inéquitables de l'idéologie dominante. Au profit de sujets secondaires : sport, faits divers, religiosité à deux balles, qui occupent l'antenne en permanence : tandis que les gens sont de plus en plus nombreux à fréquenter les réseaux sociaux (28 millions en 2014 contre 11 millions pour France 2) pour se documenter utilement.....!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues